Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Les petits voleurs (Invisibles)

Pour qui est familier de l'univers de Lucia Puenzo, la cinéaste de XXY et la romancière de Wakolda, la découverte de Invisibles, son dernier livre, a de quoi surprendre. Plutôt adepte des drames psychologiques, elle a cette fois opté pour un tempo de thriller qui s'adapte parfaitement à son sujet et à ses personnages, deux adolescents et un enfant de 6 ans, des petits voleurs de rue amenés à agir sur ordre de leur commanditaire dans une zone sécurisée de la côte uruguayenne, habitée par de riches privilégiés. Ce genre d'endroit a d'ailleurs été souvent décrit par la littérature (Bétibou) et le cinéma (la Zona) latino-américains, mais plutôt dans leur version urbaine. Si Invisibles est doté d'un rythme rapide, ce qui frappe davantage est le portrait de ses trois "héros" privés d'enfance et d'innocence, habitués à évoluer en mode survie et conscients de leur statut de marginaux, manipulables à merci et jetables à plus ou moins long terme. Et l'on retrouve dans ces profils une Lucia Puenzo familière, autant intéressée par l'enfance, la puberté et l'adolescence que sensible à des préoccupations sociales dans un pays, l'Argentine, où les inégalités atteignent des sommets. Souvent très dur, le livre se caractérise aussi par des instants de tendresse volés et quelques passages empruntés au réalisme magique, voire au fantastique. Au début de sa carrière, Lucia Puenzo a tourné un court-métrage intitulé Los invisibles. Etait-ce la préfiguration de son roman ? Aucune biographie ne le précise.

 

 

L'autrice :

 

Lucia Puenzo est née le 28 novembre 1976. Elle a publié 5 romans dont L'enfant poisson et Wakolda.

 



23/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres